fbpx
Sélectionner une page

Est-ce que tu as pratiqué l’exercice de respiration que je vous ai partagé dans mon dernier message? As-tu remarqué les bienfaits sur ton état intérieur? Et comment avec ce simple exercice, tu peux retrouver ton calme et ton enthousiasme?

Dans le monde d’aujourd’hui, il semble que nous soyons tous à la recherche de quelque chose pour améliorer ou changer nos façons de faire ou de vivre… le monde tourne tellement vite que lorsqu’on pense qu’on est sur la bonne voie, on entend parler de quelque chose de nouveau qu’on doit absolument essayer.

Et la roue du hamster tourne de plus en plus vite, et nous, essouflés, on n’arrive jamais à rien car on est toujours dans cette quête de nouveauté. On est envahit d’information et on n’a pas le temps de faire l’expérience de ce qui est réellement important pour nous.

Et si tout était parfait. Juste à cet instant. Que tu choisisses que tu es parfaite, ta vie est parfaite, tes choix sont parfaits et que tu arrêtes de courrir après ce que tu crois te rendra plus «heureuse» et que ici, maintenant, tout est parfait. Avec tout ce qui est imparfait dans ta vie?

L’exercice de respiration que je vous ai proposé dans mon dernier message, vous aide à vous arrêter quelques minutes par jour pour vous connecter avec la sagesse et l’intelligence de votre coeur.

Est-ce que vous saviez que votre coeur envoie plus de signaux à votre cerveau que le cerveau envoie de signaux au coeur?

Il le fait de quatre façons: par le système nerveux, par les hormones, par le pouls et par le champs electromagnétique. De plus, les signaux envoyés au cerveau affectent notre niveau de performance.

D’une perspective psychologique, les émotions sont la source de notre expérience du stress. Par exemple on peut dire qu’on est stressé quand on fait l’expérience d’émotions comme la frustration. être irrité, anxieux, débordé ou dépassé par les événements. Peu importe quels événements se produisent dans notre vie, c’est notre réaction émotionnelle qui déterminera si nous serons stressés ou non.

Les émotions que nous vivons activent une réponse physiologique dans notre corps, qu’on appelle entre autre la réponse de stress, lorsque cette émotion est négative. Des recherches démontrent que de penser à un événement du passé (cerveau), ne produit presque pas d’effets physiologiques sur le corps humain par rapport à lorsqu’on ressens (coeur) l’émotion pendant qu’on pense à cet événement négatif ou positif.

 La bonne nouvelle est que lorsqu’on ressens des émotions positives, nous pouvons activer une réponse physiologique qui est bénéfique pour notre santé physique, mentale et émotionnelle.

Avec l’exercice que je vous ai proposé précédemment, je vous partage aujourd’hui une façon de stopper la réponse de stress. Cette étape demande d’être plus conscient de votre corps, de vos pensées et de comment vous réagissez aux événements de la vie. Lorsque vous commencez à vous observer vous-mêmes, sans jugement, vous pouvez reprendre le contrôle sur vos émotions. 

Et en étant pleinement conscients de comment on ressent la peur, la colère, l’envie, la tristesse, la joie, la gratitude ou l’amour, on peut arrêter les émotions qui nous drainent notre énergie et activer intentionnellement celles qui nous font du bien.

Cette méditation enseignée par les coachs du Heart Math Institute s’appelle Inner Ease

 

  1. Commencez par respirer à travers la région du coeur en ralentissant le rythme de votre respiration. 6 secondes à l’inspiration et 6 secondes à l’expiration. Maintenez pour 2 à 3 minutes.
  2. Ancrez une émotion d’appréciation pour la vie et ressentez-la dans la région de votre coeur.
  3. Restez avec l’émotion, ressentez-la et imprégnez-en toutes vos cellules.
  4. Restez dans cet état de méditation 3 à 5 minutes ou plus longtemps si vous le pouvez.


    p.s. Si vous souhaitez approfondir cette pratique, j’offre du coaching indivuel 
Top